Graines de Haine

Travail sur le motif, impressions, superpositions et réflexion contemporaine.

Quand la fleur ne renvoie plus l’image de délicatesse.

 

INSTALLATION

Graines de Haine 

Porcelaine

Graine de Haine est une installation de dessins sur modules circulaires de différents diamètres (2 cm à 26 cm).

Je joue sur les possibilités de surimpressions et de répétitions du motif floral grâce à un procédé de transfert sur porcelaine crue.

Le dessin permet de composer des tableaux graphiques jamais identiques mais avec des répétitions.

À l’heure du copier/coller numérique, c’est ce transfert sur un support millénaire qui évoque la reproductibilité tout en subtilité.

La fragilité du papier, la stabilité des matrices en acier, la plasticité de la porcelaine. Elle est gravée, scarifiée d’une nuée de minuscules lignes qui forment des étamines dans lesquels se forment des croix gammées.

Le motif de la fleur est chargé d’un autre message, la douceur fait place à la violence de notre société.

Les partis extrémistes n’ont pas été éradiqués et la haine fleurit en Europe et dans le monde.

L’interprétation de ce travail est une question de point de vue car il s’agit d’un swastika symbole de renouveau, utilisé dans de nombreuses cultures.

La lecture européenne l’oriente vers les heures les plus sombres de l’histoire mais une lecture orientale prendrait une autre direction.

C’est cette problématique d’ouverture sur le monde qui me guide.

Actuellement, sommes-nous prêts à l’ouverture vers l’autre ?

Certains motifs n’ont pas perdu leur aura, ni dans le temps ni dans la reproductibilité des images, c’est un halo de lucidité qui est ici proposé.

Les modules de porcelaine se disséminent comme des bulles légères sur les murs, murs d’exposition ou murs de la ville.

Graines de Haine, Porcelaine

 

 

L’installation est exposée au Séchoir à Mulhouse pour l’exposition collective TIRAGE(S) du 10 au 16/12/2018

Une fois l’exposition au Séchoir terminée, les céramiques seront disséminées et collées de manière définitive sur les murs des rues.

Elles s’envoleront à l’autre bout du globe pour être exposées In Situ.

Découvrez les trois premières installations en bas de page.

 

Photo d’Eliane Goepfert Le Séchoir exposition TIRAGE(S)

 

Voici les photos du vernissage, une belle soirée !

22 artistes, 3 collectifs et beaucoup de monde.

Photo d’Eliane Goepfert, Le Séchoir, TIRAGE(S), Graines de Haine, Marina ZINDY

 

Matthieu Stahl, Sandrine Stahl et Delphine Gutron présentent l’exposition TIRAGE(S) et l’exposition Baie des trépassés-Isola Rossa.

Photo d’Eliane Goepfert Le Séchoir exposition TIRAGE(S)
Photo d’Eliane Goepfert Le Séchoir exposition TIRAGE(S)
Photo d’Eliane Goepfert Le Séchoir exposition TIRAGE(S)

Installation In Situ

Graines de Haine, Pont de la Concorde, Paris
Installation éphémère, avant de rejoindre la collection de Marc Ladreit de Lacharrière.
Céramique circulaires installée à coté du Parthénon, Grèce
Graines de Haine, Parthénon, Athènes, Grèce
Installation éphémère avant d’être installée définitivement au collège de Larissa, Grèce.
Les céramiques réalisées par l'artiste Marina ZINDY et intitulées Graines de Haine, sont installées dans différentes parties du globe comme ici, en Indonésie dans une mangrove.
Graines de Haine, mangrove, Indonésie
Installation éphémère avant d’être installée définitivement à l’Université de Lampung.